Bien-être

Vivre en bonne santé, manger peu

30 jours pour Changer ma VIE...

Tous les jours une action pour passer à l'action.

Pas de bla-bla, du concret pour changer sa vie, booster votre vie ou améliorer votre vie (Confiance en Soi, Projet de Vie, Changement de vie, Leadership, Efficacité, Épanouissement, Abondance...)

Je Veux Bénéficier de la méthode - Je m'inscris

Nous traitons avec sérieux vos données personnelles. Pas de spam. Voir nos conditions et confidentialité ici

Nous admettons tous qu’avec le temps, l’habitude devient une seconde nature qui force l’homme à agir, en bien ou en mal, selon son habitude.

Cette habitude peu nuire à notre santé.

En fait, beaucoup d’exemples nous montrent que souvent, l’habitude prend le dessus sur la raison. Il est certain qu’un homme sain, qui développe de mauvaises habitudes alimentaires, tombe souvent dans les excès nuisibles pour sa santé.

En voyant et en examinant les différents comportements de mes contemporains, j’ai décidé d’écrire sur le vice de l’intempérance dans la nourriture et la boisson.

Même si nous sommes d’accord que l’intempérance est la mère de la gloutonnerie et la vie sobre l’enfant de la frugalité, la force de l’habitude fait que la première est considérée comme une vertu et la seconde comme de l’avarice.

Du coup, beaucoup de gens aveuglés et irréfléchis sont atteints, dès l’âge de 50 ou 60 ans, de toutes sortes d’infirmités étranges et douloureuses qui les rendent vieux avant l’âge.

Pourtant, s’ils avaient mené une vie modérée et sobre, ils auraient été probablement bien portants et en bonne santé à l’âge de 80 ans et même après.

Pour remédier à cela, l’homme doit vivre selon la simplicité dictée par la nature qui nous apprend à nous contenter de peu et à ne manger que le strict nécessaire à notre subsistance, car tout excès cause la maladie et mène à la mort.

Combien de gens intelligents et dans la fleur de l’âge, ai-je vu périr à cause de la suralimentation et d’autres excès.

Pourtant, s’ils avaient été modérés, ils auraient été encore là contribuant à la vie de la société.

Par conséquent, j’ai décidé de vous démontrer dans ce court discours que l’intempérance est un abus qui peut être éliminé et remplacé progressivement par cette bonne vieille sobriété.

De plus, de nombreux jeunes gens intelligents m’ont poussé à le faire car ils avaient perdu des parents encore en pleine force de l’âge, alors que moi, je suis resté en bonne santé et bien portant à 81 ans.

Ces jeunes désirent atteindre le même âge. Rien n’est plus naturel que de souhaiter une longue vie.

Et le grand âge est en fait une période de la vie où l’homme devient plus prudent et où il apprécie au maximum les fruits de toutes les autres vertus. Il maîtrise ses sens et se laisse guider totalement par la raison.

J’ai donc décidé de révéler la méthode que j’ai utilisée pour y parvenir afin de rendre service non seulement à ces jeunes gens mais aussi à tous ceux qui ont envie de me lire.

Je vais vous présenter les nombreux avantages et bienfaits d’une vie tempérée.

Pourquoi ai-je renoncé à l’intempérance et décidé de changer de mode de vie?

J’ai décidé de renoncer à l’intempérance à cause du long cortège d’infirmités qui avaient fortement affaibli ma constitution délicate.

Ayant retrouvé une bonne santé, j’ai commencé sérieusement à croire au pouvoir de la tempérance.

Si elle était assez efficace pour vaincre des troubles aussi graves que ceux dont j’avais souffert, elle devrait également avoir le pouvoir de me garder toujours en bonne santé et de renforcer ma constitution délicate.

Je me suis donc appliqué à chercher assidûment les types d’aliments qui me convenaient le mieux.

C’est l’estomac qui doit choisir les aliments et non le palais

Tout ce qui est bon au palais, n’est pas toujours bon pour l’estomac. Tout ce qui a un goût agréable n’est pas toujours sain et nourrissant.

En fait, mon estomac et mon intestin supportait mal de nombreux aliments succulents.

J’ai donc commencé à renoncer aux viandes et aux vins qui m’étaient nuisibles et je choisissais plutôt ce que je jugeais bon pour moi, ne prenant que ce que je pourrais digérer facilement tout en respectant rigoureusement aussi bien la quantité que la qualité.

Aussi, je faisais en sorte de ne jamais me sentir complètement rassasié et de me lever toujours de la table avec la sensation de pouvoir encore manger et boire.

Pour maîtriser sa santé, l’homme doit maîtriser son appétit.

Comme je continue à suivre ce régime jusqu’à ce jour, j’ai une excellente santé et en aucun cas je ne manquerai de respecter la règle stricte de la modération.

Si vous êtes intéressé par le sujet ?

RÈGLES Pour Retrouver le Bonheur Intérieur

Rejoignez le " CLUB BOOSTER SA VIE " et recevez des conseils et tactiques pour Améliorer et Booster durablement votre vie + le GUIDE GRATUIT "7 règles pour retrouver le bonheur".

Entrez votre adresse email et cliquez sur le bouton

Nous traitons avec sérieux vos données personnelles. Pas de spam. Voir nos conditions et confidentialité ici

A propos de l'auteur

Roland

Roland MOLLE, Fondateur de Tu Réussiras et auteur de 365 jours pour Booster sa Vie. Ma mission, vous aider à devenir l'entrepreneur de votre vie et à faire passer votre vie à un niveau supérieur.