Augmentez votre vitesse de lecture, optimisez votre potentiel.

comment agmenter vitesse de lectureAugmenter sa vitesse de lecture pour optimiser votre efficacité personnelle.

Nous passons beaucoup de temps à lire. La lecture plaisir ne pose généralement pas de problème  mais dans le cadre de nos activités professionnelles, nous devons souvent prendre connaissance de multiples documents et tenter de ne pas perdre de temps en allant à l’essentiel de l’information.

Il existe de nombreuses méthodes dites « rapides » pour augmenter sa vitesse de lecture. Nous vous présentons ici une succession d’étapes qui vous permettront de faire évoluer de façon significative votre vitesse de lecture.

Face à la lecture, nous avons tous tendance à vouloir lire dans le détail, vieux souvenir du suivi intégral du texte enseigné à l’école et source de tant de problèmes. Pourtant à la pratique, la lecture doit se répartir en différentes périodes suivant son objectif et aussi son support : livre, roman, magazine, courrier, site Web…

Avant toute chose, voici plusieurs concepts que vous devez comprendre et assimiler afin d’augmenter votre vitesse de lecture.

Le temps que vous allez passer à découvrir le support d’information (livre, magazine) vous fera gagner du temps dans votre lecture.

Ainsi, parcourir visuellement, même une fraction de seconde, les pages d’un magazine ou d’un livre, prépare votre cerveau à assimiler l’information et va vous permettre d’augmenter votre vitesse de lecture en vous appropriant la forme du contenu.

Consacrer un temps à la lecture de la table des matières vous prépare à l’assimilation du contenu et vous aide à trier les informations en ciblant celles dont vous avez besoin. 20% du contenu contient l’information que vous recherchez.

Ainsi, un livre a rarement besoin d’être lu en entier (sauf les romans) pour en découvrir le contenu et atteindre l’information dont vous avez besoin. Cet état de fait met en avant l’importance du plan d’écriture et de la méthodologie : titre, introduction, déroulé et conclusion de chaque chapitre du livre que vous lisez. En vous concentrant sur l’essentiel de votre recherche, vous facilitez votre travail de lecture.

Un livre est un partenaire vers lequel vous devez pouvoir revenir. Il figure sur vos étagères ou dans votre ordinateur, et attend que vous repreniez contact avec lui pour approfondir votre recherche et vos connaissances. Ne l’oubliez pas, il est là pour vous servir. Prenez le temps de lire pour mieux assimiler. Voyons maintenant quelques éléments méthodiques pour vous permettre de mieux appliquer ces concepts.

Des supports différents

Chaque support écrit a sa propre façon de « parler », j’entends par là une façon précise de transmettre les informations qu’il contient. Chacun ne doit donc pas être approché de la même manière mais demande d’adapter sa méthode de lecture et d’appréhension du document. Quand vous souhaitez lire un livre, un magazine, un site Web, un simple document, un courrier, vous devez, vous placez dans une logique de découverte physique et visuelle de votre partenaire, le support du texte, et pouvoir classer rapidement le document dans une famille de contenu.

Un livre contient beaucoup d’informations généralistes ou spécialisées. Vous cherchez, suivant votre niveau de connaissance, à apprendre d’un livre ou à confirmer votre savoir. La totalité n’a donc pas nécessairement besoin d’être lue immédiatement.

Un magazine contient de l’information sectorisée par articles. Vous lisez prioritairement les articles qui répondent à vos attentes et qui contiennent l’information que vous recherchez.

Un courrier contient des informations génériques et un corps de texte central, source du sujet qui vous concerne. Vous lisez donc un courrier en diagonale pour atteindre le corps de texte.

Un site Web est parfois plus complexe car le design et l’organisation de la page peuvent diluer l’information. L’écrémage est indispensable pour aller à l’essentiel de l’information recherchée. Le gros défaut des concepteurs de sites Web est souvent de rendre flou l’accès à l’information, il est donc nécessaire de prendre le temps d’écrémer le contenu.

À chaque support son fonctionnement propre.

Une organisation spécifique

Au même titre que lors d’une rencontre humaine, vous accordez de l’importance à la physionomie, aux vêtements de votre interlocuteur. Vous devez accorder du temps à la découverte physique de votre livre. En effet, chaque ouvrage a sa propre organisation interne. Cette connaissance contribue à vous donner des indices visuels sur ce qui vous attend en vous préparant techniquement aux défis éventuels de lecture que contient l’ouvrage.

Voici quelques-uns des éléments que vous devez prendre en considération.

  • Polices et tailles de caractères utilisés.
  • Présence ou absence de chapitre.
  • Présence ou absence de colonnes.
  • Présence ou absence de rubriques / sous-rubriques.
  • Parties du livre.
  • Diagrammes ou images.
  • Toute caractéristique inhabituelle ou utile.

Enfin, organisation physique des chapitres et des paragraphes, introduction, déroulée, conclusion.

Ces informations vont influer sur votre vitesse de lecture en vous rendant l’ouvrage plus familier, vous n’avez plus affaire à un inconnu.

Apprenez à écrémer

Afin d’atteindre une vitesse de lecture plus rapide, vous devez donc consacrer du temps à découvrir votre livre. Manipulez-le, parcourez-le rapidement en feuilletant les pages et en vous attardant sur la table des matières, les titres des chapitres, les sous-titres.

Un magazine se feuillette soit par le début, soit par la fin (à chacun son approche). Là aussi, le sommaire vous permet de cibler l’article qui correspond à vos attentes du moment.

Pour un article, lisez les titres, éventuellement les sous-titres. S’il y a des photos, observez-les sans y attacher d’importance particulière, une simple photographie de l’ensemble vous fera gagner du temps lors de votre lecture en vous permettant de concentrer votre attention sur le fond. Vous éliminez les éléments qui peuvent parasiter votre acte de lecture.

Observez les graphiques et les diagrammes. Si votre livre contient beaucoup de visuels, consacrez leur un temps spécifique en premier avant d’entamer votre lecture. Prendre le temps de comprendre réellement les dessins et diagrammes vous permettra d’augmenter votre vitesse de lecture de l’ensemble parce que vous aurez une représentation visuelle claire de l’information que vous venez de découvrir.

Éliminez d’entrée les informations dont vous n’avez pas besoin. Vous savez ce que vous recherchez, votre savoir préliminaire vous aide à écrémer le contenu et à sélectionner ce que vous devez lire.

Votre approche de lecteur.

L’un des points les plus importants à prendre en compte dans votre approche de lecture est la connaissance préliminaire que vous avez du sujet ou non.

En effet, si vous connaissez déjà votre sujet, vous pourrez éviter de lire certains passages du livre. Alors que si vous ne connaissez pas du tout le sujet, vous aurez à l’inverse des passages obligés. Ces différences s’attachent à la structure même du texte que vous lisez. Vous avez déjà des acquis et à moins de vouloir confronter des opinions ou des méthodes, vous n’avez pas besoin de relire des choses que vous maîtrisez déjà.

Repérez la structure du texte

La vitesse de lecture augmente avec la compréhension que vous avez du texte et de son organisation.

L’une des clés pour augmenter instantanément votre compréhension d’un texte est de vous familiariser avec les astuces de rédaction universelle.

Ces conseils s’appliquent presque à toutes les publications et peuvent être appliqués immédiatement.

Seul l’esprit, la pensée de l’auteur demande parfois des adaptations supplémentaires.

Dans tous les cas, votre vitesse de lecture s’en trouvera augmentée.

La table des matières est l’ossature du livre, son squelette, elle reflète également l’organisation de la pensée de l’auteur sur le sujet, lisez-la attentivement.

  1. Le premier et le dernier chapitre d’un livre servent à présenter et à résumer son contenu. Consacrez-leur du temps en priorité si vous ne connaissez ni l’auteur, ni le sujet, autrement sautez-les.
  2. Le premier et le dernier paragraphe d’un chapitre ou d’un article servent à présenter et à résumer le contenu de ce chapitre en particulier. Lisez-les en priorité, ensuite approfondissez ou pas.
  3. Le corps d’un chapitre est constitué du développement et du raisonnement de l’auteur ou de son argumentaire. Si vous avez trouvé réponse dans l’introduction et la conclusion, vous pouvez le parcourir en diagonale.
  4. De nombreux ouvrages (comme les livres techniques ou scientifiques) contiennent ponctuellement des résumés de leur contenu, attachezy de l’importance.
  5. Les verbes et les noms des phrases ne sont pas les informations les plus importantes du texte.
  6. Faites attention à l’utilisation de formules négatives.Des mots négatifs, tels que « pas », « non », « ne peut pas » etc., peuvent inverser le sens des phrases, soyez attentif à leur présence.
  7. Vous devez aussi garder un oeil sur le mode conditionnel, avec des mots comme « pourrait », « si », « devrait », etc. qui peuvent également altérer et modifier la signification profonde d’une phrase ou d’un paragraphe.
  8. Ne tenez pas compte des notes dans le texte durant votre lecture, elles dispersent votre attention et vous font sortir du sujet principal. Si vous en avez besoin, vous pourrez y revenir une fois la lecture du chapitre ou de l’ouvrage terminée.
  9. Pour le reste, vous découvrirez vite que l’organisation d’un texte est souvent linéaire et que cela vous permet de lire en sautant de nombreux mots et articles. Et plus vous aurez  consacré de temps à faire du livre votre « ami », plus vous gagnerez en vitesse de lecture.

Vérifiez votre compréhension du texte

Lire vite c’est bien. Comprendre, c’est mieux ! Face à la volonté de lire vite pour gagner du temps doit être opposée la compréhension du sujet et l’assimilation de l’information. On ne lit pas vite sans le risque de ne pas comprendre le contenu de ce que l’on a lu.

Vous ne devez pas laisser les mots divaguer dans vos pensées. Concentrez-vous et faites un effort pour lire activement le livre. Cela signifie que vous devez continuellement vous poser des questions sur ce que vous venez de lire. Résumez l’information que vous venez de lire à intervalles réguliers.

Créez des empreintes intellectuelles précises avant de passer à la suite. En faisant cela, vous allez augmenter votre niveau de compréhension, favoriser votre mémorisation et gagner du temps en lecture en pouvant lire en diagonale des paragraphes redondants.

Ensuite, donnez-vous le temps pour lire, la lecture totale et linéaire dans un temps réduit n’est pas la meilleure technique, fractionnez vos temps de lecture si la recherche de l’information ne revêt pas un caractère de nécessité immédiate.

En appliquant ces conseils, vous devriez déjà voir augmenter votre vitesse de lecture et améliorer votre assimilation du contenu.

Voici une excellente méthode  » Lecture éclair  » pour vous apprendre à lire plus vite et à augmenter votre efficacité personnelle.