Oui mieux communiquer, c’est possible !

Oui mieux communiquer, c’est possible !

Sur le plan de la communication interpersonnelle, certaines personnes manquent encore de confiance.

Être capable d’entamer une conversation, la prolonger et la conclure sont toujours une compétence très utile. A ce propos retenez ces quelques conseils :

L’art d’écouter.

Mieux communiquer commence toujours par l’écoute. Ne préjugez plus des pensées des autres. Faites les parler d’eux.

Votre écoute active e manifestera par des mouvements de la tête, reformulez le discours de votre interlocuteur (trice), rebondissez sur ce qu’il vous dit plutôt que de penser à préparer votre prochain monologue.

Laissez sa place à l’autre, sans vous effacer de trop. Un dialogue clair et sain se traduit souvent par un temps de parole équilibré et partagé

Provoquez la discussion. Optez pour Les questions ouvertes seront préférables aux questions fermées qui briment l’espace à la discussion. Préparez des sujets de conversation si ça peut vous aider, avant d’affronter une situation.

Employez-le «-je ».

Ne craignez pas de vous impliquer. Évitez les pronoms et les termes impersonnels qui ne vous engagent pas. Soyez plus affirmatifs. Conseil : n’hésitez pas à confier qu’une situation vous intimide, mais ne vous laisser pas définir par votre timidité.

Des opinions et des demandes précises pour mieux vous exprimer

Exprimez des opinions et des demandes précises, en dissociant les faits du sentiment et de la demande. Ne vous laisser emporter par le flot de vos pensées en globalisant vos phrases

Les silences pour vous réconcilier ?

Ce n’est pas parce qu’Un blanc dans une conversation ne doit pas vous faire passer pour quelqu’un d’insipide sans opinion. Les silences de votre part sont aussi des moments nécessaires.

La modulation de votre voix.

  • Connaissez-vous l’intensité de votre voix ?
  • Votre ton est-il plus fort ou plus faible que celui de vos interlocuteurs ?

Atteindre un équilibre entre une voix trop effacée et une voix trop imposante représente un juste idéal.

  • Avez-vous conscience de votre débit de paroles ?
  • Est-il lent ou rapide?

On peut prendre conscience de sa voix, en interrogeant des tierces personnes (les thérapies de groupe sont alors intéressantes pour cela).

Se rendre compte de ses propres tics d’expression et de langage est toujours difficile. Poser sa voix, de façon affirmée et expressive, sans précipitation ou agressivité est l’idéal à atteindre.

Votre corps doit vous aider à bien communiquer

Beaucoup de messages passent par le non verbal.

  • Votre regard, vos gestes, la position de votre corps, devrait intéresser votre interlocuteur et le sensibiliser à votre discours.
  • Le corps dit parfois le contraire des mots.
  • Le sourire, reste toujours votre meilleur allié universel.

Pour soutenir votre discours vous disposez aussi des gestes de la main et du corps. Restez vifs mais sans nervosité.

A ne pas oublier : si vous adoptez une attitude plus claire, plus positive vous saurez aussi mieux communiquer !

Pour aller plus loin :

découvrez les secrets de la réussitePour aller plus loin, je vous encourage à découvrir, comment vous pouvez, vous aussi devenir une star de la prise de parole  en public.

Cela est tout à fait possible et très simplement.

CLIQUEZ pour avoir votre accès =>  « 17 secrets de la prise de parole en public ».