Prendre la parole et capter l’attention d’un auditoire

7 secrets pour dépasser la peur de parler en public.

Rejoignez le " CLUB BOOSTER SA VIE " et recevez 3 fois par semaines des conseils, tactiques pour changer et transformer durablement votre vie + le GUIDE GRATUIT "7 secrets pour vaincre la peur de parler en public".

Entrez votre adresse email et cliquez sur le bouton

Nous traitons avec sérieux vos données personnelles. Pas de spam. Voir nos conditions et confidentialité ici

Vous êtes de nature timide et vous devez prendre la parole ou faire un exposé public dans le cadre de votre travail ou d’une activité extra-professionnelle.

Sueurs froides, estomac noué, balbutiements… Pour certains, cette épreuve est un véritable supplice. 55 % de la population appréhende cette situation, et près d’une personne sur trois renonce à s’exprimer devant un groupe.   D’où vient cette anxiété ?

Pourtant, les personnes les plus timides peuvent parfaitement prendre la parole en public.

Voici quelques astuces pour mieux gérer cette prise de parole

Voici quelques astuces pour mieux gérer cette prise de parole accompagné de quelques explications et techniques anti-tracPrendre la parole en public

Avec une idée simple: l’utilité et le niveau de ce que l’on veut partager avec l’auditoire. La peur d’être dévisagé et de prendre la parole en public est l’une des plus courantes. La crainte de s’exprimer en public repose sur une double peur : peur de soi mais également peur des autres.

Etre exposé au regard et au jugement des autres, c’est passer un « examen » devant un « jury » forcément « menaçant ». Tous les auditeurs sont considérés comme des contradicteurs, des poseurs de questions pièges, des « ennemis ».

Votre niveau d’exigence personnelle est à ce moment si élevé, les critères à atteindre si hauts, que vous craignez en fait davantage votre  propre jugement que celui des autres.

A cette croyance s’ajoute l’impression d’être « transparent ». On s’imagine que l’on voit clairement notre hyperémotivité, d’où une tendance à focaliser sur nos manifestations d’anxiété. Cette auto-observation permanente est invalidante.

Comment surmonter ces blocages ?

Quelques “trucs” pour prendre la parole et capter l’attention d’un auditoire.

Pour bien réussir une intervention publique, il ne faut laisser aucune place à l’improvisation. Votre exposé doit être répété plusieurs fois à l’avance en prenant soin de faire des petites fiches pour développer les points sur lesquels vous insisterez.

Pour éviter d’être submergé par la peur et de bafouiller, si vous êtes très timide, la meilleure façon de progresser est de vous enregistrer. À l’aide d’un dictaphone ou même de votre pc, vous pouvez répéter à voix haute votre exposé.

Le jour J, choisissez une tenue adaptée dans laquelle vous êtes à l’aise et soignez votre apparence. Détendez-vous avec quelques respirations façon yoga et relativisez l’événement

Avant de prendre la parole.

Juste avant votre prise de parole, isolez-vous et inspirez profondément en expirant lentement, plusieurs fois de suite. En parlant, veillez à ne pas accélérer le débit et ménagez des petites pauses entre les phrases

Pour éviter d’avoir la gorge sèche, prévoyez une bouteille d’eau et un verre

Commencez par calmer votre respiration, allongez-la. Pour cela, prenez des inspirations et expirations plus longues que d’habitude, plus ou moins selon le degré de nervosité.

Agissez avec la posture de votre corps. Si vous pouvez vous détendre allongé, c’est l’idéal. Utilisez une pratique de type méditation. Si vous n’avez pas la possibilité d’être allongé, vous pouvez le faire assis, puis quelques instants debout pour vous mettre en condition si vous devez faire votre intervention debout

Au moment où vous intervenez, si vous êtes debout : placez bien votre corps dans l’espace, bien aligné. Ne bloquez pas vos genoux. Vous devez vous sentir bien campé sur vos deux jambes, bien au contact du sol

Apprendre la respiration ventrale : il est bon d’apprendre à respirer, un peu comme les chanteurs avec le ventre, les muscles autour du diaphragme. Ces muscles servent de tremplin pour la voix.

Pendant l’intervention de la prise de parole.

Dès le début, repérez les regards, les visages les plus sympathiques pour vous appuyer sur eux. Vous vous sentirez immédiatement mieux, en empathie.

Gérer les silences : Utiliser des supports visuels ; Le corps bouge avec les mots

Prendre la parole, ne pas craindre de montrer l’émotion

Improviser : L’improvisation est (finalement) assez facile. Il suffit de centrer ses idées autour du sujet, et dire ce que l’on en sait, les interrogations générales, le passé, le présent et les projections

Il ne faut pas trop s’inquiéter des mots et de la forme. Pour vous en convaincre: essayer de « traduire » sur papier les interventions improvisées des autres. Vous serez surpris de constater que l’on passe d’une idée à l’autre, que les phrases ne se terminent pas, que les erreurs de syntaxes, les mots inappropriés sont légions.

Pour prendre la parole, Ces quelques conseils sont très simples, et pourtant très utiles, ils ne feront pas de vous un grand orateur, mais vous permettront d’avoir quelques repères de bases pour être vu et entendu.

Demain, je parle en public, pour cela, je commence aujourd’hui et je télécharge :  » 17 secrets de la prise de parole à l’improviste « .

Maxime Paulet.

 

Comment devenir Influent

Découvrez Comment Avoir plus d'impact en Société pour Booster votre Vie.

Rejoignez le " CLUB BOOSTER SA VIE " et recevez des conseils et tactiques pour Améliorer et Booster durablement votre vie + le GUIDE GRATUIT "Devenir Plus Influent"

Entrez votre Prénom et adresse email et cliquez sur le bouton

Nous traitons avec sérieux vos données personnelles. Pas de spam. Voir nos conditions et confidentialité ici