Gagner sa vie soi-même

Entrepreneurs : 3 bonnes questions à vous poser quand ça ne va pas comme prévu

7 particularités des entrepreneurs visionnaires

"Découvrez Les 7 particularités des entrepreneurs visionnaires

Rejoignez le " CLUB BOOSTER SA VIE " et recevez des conseils, tactiques pour changer et transformer durablement votre vie + le GUIDE GRATUIT "Les 7 particularités des entrepreneurs visionnaires".

Entrez votre Prénom et adresse email et cliquez sur le bouton

Nous traitons avec sérieux vos données personnelles. Pas de spam. Voir nos conditions et confidentialité ici..

Je suis un motivateur et je suis certainement de ceux-là encourageraient les gens et leur diraient : « Restez positif ».

Vous ne pouvez pas vous permettre le luxe d’avoir quelques pensées négatives ». Effectivement, je ne fais en général rien qui soit diamétralement opposé à cela. Pendant ce temps, j’ai appris à développer ce que j’appelle « la conscience contextuelle ».

Suivant ce que je fais, il y a des réalités auxquelles je dois faire face à une certaine étape. Développer la conscience contextuelle revient à ne ni me poser la mauvaise question ni adopter la mauvaise attitude et comprendre que « c’est comme ça que ça se passe en général lorsqu’on est à cette étape ».

regarder vers l'avant et non en arrière

La plupart des entrepreneurs oublient que certaines choses se passent d’une certaine façon suivant le niveau auquel vous vous trouvez.

Arrive-t-il souvent que pour votre premier lancement de produit vous soyez désagréablement surpris par vos ventes ?

C’est régulier. Robin SHARMA, Auteur du Bestseller Le moine qui vendit sa Ferrari, raconte que pour sa première formation, il y avait 23 participants dont la plupart étaient des membres de sa famille.

Aujourd’hui, il a des programmes de formation à 5.000 USD et les tickets partent 5 mois à l’avance.

Brendon Burchard, auteur du Besteller Le message millionnaire et du programme Expert Academy, n’avait que 27 inscrits à la première version du programme. Pour la dernière version du programme lancé il y a quelques semaines, il avait près de 2000 inscrits ayant payé 1997 dollars US pour y accéder.

Une question que je me suis posé et que n’importe quel entrepreneur devrait se poser, c’est de savoir si je peux avoir le même niveau de patience et d’endurance (Heureusement, vous pouvez compter sur moi.

Ma réponse, c’est « Oui ! »). Cela peut être décevant et énervant, frustrant et « injuste » de donner le meilleur de soi et de voir que « la montagne a accouché d’une souri ».

Mais ceci n’arrive que lorsque vous oubliez de développer la conscience contextuelle. Et pour ce qui est de la création et du développement de votre entreprise, il arrive souvent que les débuts soient « décourageants », que vous atteigniez un plateau sans plus voir du progrès (c’est-à-dire que vous reconduisez les mêmes chiffres d’une année à l’autre) ou que le produit suivant, supposé être une amélioration du précédent et votre prochaine vache à lait, ne décolle pas.

De grâce, ne vous posez surtout pas la mauvaise question lorsque ceci arrive.

L’une des choses que je demande aux entrepreneurs, amis comme clients, c’est qu’ils se souviennent qu’à une certaine étape, les choses se passent d’une certaine manière. Vous pouvez faire exception.

Mais si vous n’arrivez pas à faire exception, ne vous posez surtout pas les mauvaises questions. Ne demandez pas : « Est-ce que cela veut dire que ça ne va pas marcher pour moi ? », « Pourquoi c’est si facile pour les autres, et que dans mon cas ça ne décolle pas ? », « Peut-être que je ne vais pas y arriver ? ».  Vous aurez très peu de réponses motivantes en vous posant de telles questions. Les questions suivantes pourraient vous aider à trouver de meilleures réponses.

A quelle étape est-ce que je me trouve ?

Pour n’importe quelle aventure, certaines choses se produiront à certaines étapes. Et quand vous êtes à ces étapes, vous ne devez pas vous surprendre qu’elles se produisent. C’est comme si une femme qui vient de tomber enceinte s’étonne de ses vomissements incontrôlables ou que son conjoint trouve cela « étrange ». C’est ainsi que ça se passe au début d’une grossesse.

Non ? Un alpiniste ne peut pas s’étonner que la température commence à descendre drastiquement au fur et à mesure qu’il grimpe. C’est comme cela que ça se passe : il fait de plus en plus frais au fur et à mesure que vous vous approchez des sommets.

De la même manière, à une certaine étape de la vie de votre entreprise, certaines choses se passeront.

Si vous ne connaissez pas votre activité, son cycle habituel, comment ça marche en général, bref comment ça se passe souvent même pour les gens qui ont fini par battre les records de tous les temps, vous pourriez être surpris.

Si vous connaissez votre activité et que vous savez ce qui arrive à une certaine étape, demandez-vous tout simplement à quelle étape vous vous trouvez. Vous mettrez ainsi fin à votre surprise. Passez ensuite à la question suivante.

Qu’est-ce qui arrive souvent lorsqu’on est à l’étape à laquelle je suis ?

Il n’est pas dit que vous allez passer par les mêmes étapes que la plupart des gens. Encore une fois, vous pouvez bien faire l’exception. L’échec  est une étape vers le succès mais vous n’avez pas besoin d’échouer avant de réussir. Vous pouvez bien faire de votre coup d’essai un coup de  maître. Par contre, si vous n’êtes pas en train de faire de votre coup d’essai un coup de maître, calmez-vous et demandez-vous : « Sachant l’étape à laquelle je suis, qu’est-ce qui arrive en général lorsqu’on y est ? ».

Des gens ont lancé des blogs et une semaine après ils ont fait des centaines de milliers de dollars. Vous avez entendu leurs « success stories » et vous vous êtes dit « Moi aussi je vais y arriver ! ». Vous avez parfaitement raison. Mais c’est de l’ordre de l’exceptionnel. En général, vous aurez à drainer du trafic, à bâtir une réputation grâce à la qualité de votre contenu, à donner de la valeur « normalement lucrative » à zéro euro, avant que peut-être  que 0,1% des abonnés et/ou visiteurs de votre site n’acceptent vous donner quelques euros en contrepartie d’une valeur supérieure à ce que vous offriez gratuitement. C’est comme cela que ça se passe en général.

En mars, nous avons déroulé deux petits déjeuners d’affaires dans deux des filiales de mon entreprise H&C. Les deux petits déjeuners d’affaires avaient le même thème et le même tarif : 40 euros. Nos petits déjeuners sont des activités de promotions (échantillon de formation) pour vendre nos séminaires.

L’une des filiales a connu 48 participants à deux participants de notre objectif de 50. L’autre a connu 12 participants. J’étais avec le directeur de cette dernière filiale. Quand il a entendu les chiffres de l’autre filiale, il était vraiment déçu et gêné. Je me suis approché de lui pour lui rappeler ceci : « Tu as lancé tes activités il y a à peine 4 mois et tu es à 12 participants. Quand ils lançaient leurs activités étaient à 6 participants. C’est comme cela que ça se passe au début.

Tu verras. Vu l’allure à laquelle tu vas, tu n’auras pas besoin de 2 ans pour faire 96% de résultat » avant de poursuivre : « Rendez-vous au sommet. On enchaine ? ». Et il m’a répondu : « Oui, on enchaine ».

Renseignez-vous, informez-vous et sachez comment les choses se passent à certaines étapes et surtout ne personnalisez pas ce qui arrive à tout le monde. Encore une fois, vous n’êtes pas obligé de passer par là, mais si vous y êtes et que vous retrouvez nez à nez avec ce qui se passe lorsqu’on y est, ne vous en faites. Posez-vous la question suivante.

Sachant là où je suis et ce qui se passe lorsqu’on y est, que fait-on lorsqu’on y est ?

Tout d’abord, comprenez que ceux qui finissent par y arriver n’optent surtout pas pour l’abandon ni pour l’amoindrissement des efforts. Ils ne dramatisent pas. Ils ne personnalisent pas ce qui leur arrive.

Les meilleurs parmi eux savent poser les trois questions salvatrices de Jim Rohn :

  1. Que faire ?
  2. Que lire ?
  3. Qui peut m’aider ?

Je ne sais pas si vous avez meilleure option que de réfléchir et taper dans votre imagination ; si elle est improductive, taper dans la bibliothèque de l’histoire de la réussite dans votre domaine ; et si vous n’avez toujours pas du résultat (vous ne devez pas attendre de ne pas avoir du résultat), demander de l’aide à un devancier, à un mentor, à un consultant, à un coach qui a déjà aidé d’autres personnes à adopter la bonne attitude et à engager les bonnes actions afin de produire du résultat.

Encore une fois : ne dramatisez pas ; ne vous en voulez pas et ne vous  en prenez surtout à personne. Vous êtes à une étape et certaines choses arrivent à cette étape. Et lorsque ces choses arrivent il y a des choses précises à penser et des actions précises à engager.

C’est sur ça que vous devez vous concentrer pour retrouver rapidement l’élan de la productivité et de la croissance.

[divider]

[author image= »http://hermanncakpo.files.wordpress.com/2012/08/hermo_photo.jpg » ]Hermann H. CAKPO est auteur, coach et entrepreneur basé à Dakar au Sénégal. Il est l’auteur de neuf (9) livres dont L’Ultime Bible de l’Entrepreneur : 228 erreurs à éviter en business, Travaillez sur vous et l’Audace d’entreprendre. Vous pouvez le suivre sur son Blog (http://hermanncakpo.com) et sur sur Facebook (http://facebook.com/hermann.cakpo) , sur Twitter (@hcakpo) ou télécharger gratuitement son dernier livre Travaillez sur vous ![/author]

 

7 particularités des entrepreneurs visionnaires

"Découvrez Les 7 particularités des entrepreneurs visionnaires

Rejoignez le " CLUB BOOSTER SA VIE " et recevez des conseils, tactiques pour changer et transformer durablement votre vie + le GUIDE GRATUIT "Les 7 particularités des entrepreneurs visionnaires".

Entrez votre Prénom et adresse email et cliquez sur le bouton

Nous traitons avec sérieux vos données personnelles. Pas de spam. Voir nos conditions et confidentialité ici..

A propos de l'auteur

Roland

Roland MOLLE, Fondateur de Tu Réussiras et auteur de 365 jours pour Booster sa Vie. Ma mission, vous aider à devenir l'entrepreneur de votre vie et à faire passer votre vie à un niveau supérieur.