4 conseils pour ne plus remettre au lendemain vos décisions

Découvrez votre cours "7 règles pour définir et ATTEINDRE" tous vos OBJECTIFS.

Et recevez les clés pour reprendre sa vie en main et transformer durablement votre vie + le GUIDE GRATUIT "7 règles pour Atteindre ses Objectifs".

Entrez votre adresse email et cliquez sur le bouton

Nous traitons avec sérieux vos données personnelles. Pas de spam. Voir nos conditions et confidentialité ici

Pourquoi ne plus remettre au lendemain vos décisions ?

Quand vous remettez au lendemain vos décisions, vous choisissez de ne pas agir maintenant ce qui a toujours des conséquences sur votre futur.

Si vous hésitez à changer de carrière et que vous remettez constamment cette décision au lendemain, vous passerez toute votre vie à faire un travail dans lequel vous ne vous épanouissez pas. Conséquence, vous vivrez avec des regrets.

Et si vous avez repéré une maison dans laquelle investir et que remettez constamment au lendemain la décision de l’acheter, une autre personne le fera à votre place. Conséquence, vous aurez perdu une opportunité.

Qu’on le veuille ou non, procrastiner à toujours des conséquences indésirables. On doit donc apprendre à ne pas remettre nos décisions au lendemain, pour reprendre le contrôle sur aujourd’hui.

Dans cet article on va donc pourquoi on remet au lendemain nos décisions et comment surmonter notre procrastination pour prendre des décisions maintenant.

Pourquoi procrastine t-on quand on prend des décisions ?

On procrastine pour tout un tas de raisons :

On a peur de décider et d’échouer.

On se dit que si on prend cette décision et que l’on échoue, on sera déçu de nous même et que nos proches seront aussi déçus.

On préfère donc la remettre au lendemain pour éviter d’avoir à subir un potentiel échec.

On remet au lendemain nos décisions par peur de réussir.

Quand on a peur d’assumer de nouvelles responsabilités, de se retrouver dans une situation qu’on ne connaît pas et de ne pas être à la hauteur.

On remet alors au lendemain les choses qui nous amèneraient vers le succès et on s’auto-sabote.

On procrastine quand notre décision implique une difficulté.

C’est-à-dire quand on doit avoir une conversation difficile, quand on pense que notre décision risque de blesser nos proches ou quand la décision est complexe et qu’elle demande une grande réflexion.

Et on remet aussi au lendemain quand on manque d’énergie.

Parfois ce n’est pas la décision en elle même qui nous fait procrastiner mais c’est notre manque d’énergie.

A cause de la fatigue décisionnelle on a plus de difficulté à se décider et on va donc avoir tendance à remettre au lendemain.

Comment arrêter de remettre nos décisions au lendemain  ?

Il existe plusieurs façons d’arrêter de remettre au lendemain nos décisions.

S’imposer une date butoir

Dans une étude paru sur le Journal de Personnalité et Psychologie Sociale, Amabile et Dejong, 2 spécialistes du comportement, expliquent avoir mené une expérience sur les dates butoirs. (source)

Au cours de l’expérience ils séparèrent un groupe d’étudiants en 2.

Ils donnèrent à chaque groupe un puzzle à faire. Pour un groupe une deadline était explicitement annoncée pour l’autre la deadline était vague et implicite.

Ils remarquèrent que le groupe dont la deadline avait été donnée explicitement avait complété le puzzle plus rapidement tandis que l’autre groupe avait mis plus de temps et semblait être moins intéressé par le jeu.

Ce que cette expérience nous prouve c’est que sans date butoir explicite, on prend notre temps, on perd intérêt et on remet les choses au lendemain parce qu’on se dit qu’on a le temps et que l’on a aucun impératif.

A l’inverse quand on a une deadline, on est beaucoup plus stimulé et challengé ce qui nous pousse à aller de l’avant.

Quand on associe une date butoir à nos décisions, on est donc plus stimulé à les prendre. Cela rend la décision tout suite plus réelle.

Notez la différence :

  • Il faudrait qu’on décide de faire ce projet
  • D’ici ce soir 17h on décidera ou non de faire ce projet

La deuxième formulation est plus pressante. On ressent l’immédiateté de prendre notre décision.

Donc la première façon de ne pas remettre au lendemain nos décisions et d’y ajouter une date butoir.

Maintenant le risque c’est que vous vous disiez que rien ne vous oblige vraiment à respecter cette date butoir que vous vous auto-imposez.

C’est pourquoi la technique suivante devrait vous aider.

Aidez-vous d’un accountability partner

Une des raisons pour laquelle on remet au lendemain nos décisions est parce qu’on n’est pas tenu responsable de nos actions.

Si on doit aller au sport aujourd’hui par exemple et que l’on décide d’y aller plus tard parce qu’on en a pas envie aujourd’hui, personne ne nous en tiendra rigueur.

Et si on procrastine sur notre side project et que l’on ne prend jamais la décision ferme de le commencer, personne ne viendra nous le reprocher.

Quand procrastiner n’a pas de conséquences directes, il est plus facile de remettre les choses au lendemain.

C’est là que l’accountability partner se révèle utile.

Un accountability partner est quelqu’un de notre entourage en qui on fait confiance et auprès duquel on s’engage à respecter nos objectifs.

On définit avec lui quelles sont nos décisions et quelles sont les conséquences de ne pas les accomplir.

Si par exemple vous décidez de faire du sport 3 fois par semaine, vous pouvez définir avec votre accountability partner qu’à chaque fois que vous manquerez une séance sans raison valable, vous devrez lui payer un restaurant.

Et si vous décidez de commencer un side project d’ici la fin du mois, vous pouvez lui donner un chèque de 300€ qu’il encaissera seulement si vous n’avez pas pris votre décision.

Quand on a un accountability partner, l’acte de procrastiner à des conséquences, on se permet donc beaucoup moins de remettre les choses au lendemain.

Prendre les décisions les plus difficiles en premier

Les décisions que l’on a le plus tendance à remettre au lendemain sont celles qui sont difficiles.

Ce sont celles qui nous demandent beaucoup d’énergie et de concentration.

Si on ne veut pas être tenté de les remettre au lendemain, on doit les accomplir en premier.

Quand on les accomplit en début de journée, on a plus d’énergie et on est plus discipliné ce qui nous permet non seulement d’attaquer ces décisions efficacement mais aussi d’améliorer notre qualité d’exécution.

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle Jeff Bezos préfère prendre ses décisions difficiles le matin plutôt que l’après-midi. Voilà ce qu’il dit :

J’aime faire mes meetings à haut QI avant le déjeuner.

Tout ce qui est mentalement challengeant c’est un meeting de 10h. Parce ce qu’à 17h je me dis : Je ne peux pas réfléchir à ça maintenant. Ré-essayons demain à 10h.” (source)

Il sait que le matin est le moment propice pour prendre des décisions difficiles et que s’il prend ces mêmes décisions en fin de journée, il aura plus de chance d’échouer.

C’est la raison pour laquelle il les planifie le matin.

Donc si vous remettez au lendemain des décisions difficiles, planifiez-les le matin vous serez beaucoup plus à même de vous en occuper.

Rechargez les batteries

Quand on manque d’énergie, il est beaucoup plus difficile de trouver la volonté d’accomplir notre travail.

On a tous vécu cette journée où on a du mal à travailler et prendre des décisions parce qu’on a mal dormi la veille ou parce qu’on est malade.

On a comme l’impression que l’on se traine et que chaque tâche demande un effort sur-humain.

Ce manque d’énergie favorise la procrastination. C’est pourquoi il est si important d’avoir une bonne hygiène de vie.

Pour cela il n’y a pas de recettes miracles. Il faut bien dormir, manger sainement, ne pas abuser du café ni de l’alcool, bien s’hydrater et faire du sport régulièrement.

Ce sont des conseils que l’on a tous entendu 1000 fois mais combien d’entre nous le faisons vraiment ?

Essayez d’appliquer ces conseils dans votre vie et vous verrez que vous procrastinerez beaucoup moins.

Acceptez de prendre de mauvaises décisions

Que vous le vouliez ou non vous prendrez de mauvaises décisions. Il faut l’accepter.

Mais mieux vaut décider et se tromper que ne pas décider du tout comme le dit Amélie Nothomb :

Le seul mauvais choix est l’absence de choix.

Quand on ne se se décide pas, on laisse des facteurs extérieurs décider pour nous.

On perd le contrôle. En prenant des décisions, même si celles-ci sont mauvaises, on reste maître de votre vie.

Et il faut aussi se dire que la plupart des décisions ne sont pas irréversibles.

Il y a souvent un moyen de revenir en arrière. Donc même si on prend une mauvaise décision, on peut toujours la corriger dans le futur.

Une raison de plus de ne pas remettre au lendemain nos décisions par peur d’échouer.

Conclusion

Voici les points les plus importants à retenir de cette leçon :

1 – Il y a différentes raisons pour lesquelles nous remettons au lendemain nos décisions.

  • Peur d’échouer,
  • peur de réussir,
  • difficulté de la décision,
  • manque d’énergie.

2 – Pour surmonter la procrastination on peut :

  • s’imposer une date butoir,
  • se faire aider par un accountability partner,
  • prendre les décisions difficiles en début de journée,
  • recharger les batteries,
  • et accepter de prendre de mauvaises décisions.

Bio: Simon Cavé est le fondateur d’Everlaab, le blog minimaliste dédié à tous les passionnés de productivité et de performances mentales. Il interview régulièrement des personnalités (millionaires, astronaute, agent de la CIA..).

Découvrez Comment discipliner Votre Esprit.

Rejoignez le " CLUB BOOSTER SA VIE " et recevez des conseils et tactiques pour Améliorer et Booster durablement votre vie + le GUIDE GRATUIT "Comment Discipliner votre Esprit"

Entrez votre Prénom et adresse email et cliquez sur le bouton