Pourquoi j’ai décidé d’agir et non de subir.

comment avoir un mental au top

Les SECRETS pour Avoir un MENTAL au TOP !

Rejoignez le " CLUB BOOSTER SA VIE " et recevez des conseils, tactiques pour changer et transformer durablement votre vie + le GUIDE GRATUIT "Comment Avoir un Mental de Champion".

Entrez votre Prénom et adresse email et cliquez sur le bouton.

Nous traitons avec sérieux vos données personnelles. Pas de spam. Voir nos conditions et confidentialité ici..

La vie ne m’a pas épargnée et j’ai décidé d’agir et non de subir, car je pense que si je veux  profiter de tous les instants qui me sont accordés, je dois le faire de la meilleure des façons possible.

Je sais que tout le monde traversera à un moment dans sa vie une période de doute, des difficultés, des moments douloureux, etc.

Alors, aujourd’hui, j’ai décidé de vous écrire ce message pour vous parler de moi et de ce que je fais pour avancer.

Je sais combien il est difficile de se reconstruire après un drame, un événement douloureux, un traumatisme, etc.

Je suis passé par là et j’ai dû me reconstruire à de nombreuses reprises.

J’ai un fils qui est tombé dans le coma à l’âge de 6 mois et qui est lourdement handicapé suite à cela.

Ma vie a été bouleversée et pendant des années nous nous sommes battus pour lui, pour surmonter les épreuves, les hospitalisations, avec la peur au ventre que cela devienne pire que cela n’était.

J’ai eu plusieurs accidents assez graves et comme me le disent les médecins ou les personnes qui m’entourent, j’ai de la chance d’être toujours là.

J’ai fait une dépression et un brun out.

Et bien d’autres choses encore.

Je suis comme tout le monde.

oui, je suis comme tout le monde, je dois traversé les épreuves que la vie m’impose.

Depuis plusieurs années, je suis malade et au cours des deux dernières années, je suis entré plusieurs fois aux urgences.

Je ne peux plus travailler comme avant et ma vie a été bouleversée.

Les médecins m’ont interdit beaucoup de choses.

Ils ne veulent plus que je fasse de coaching, plus d’ordinateur, pas d’écriture, plus de travaux, limiter mes efforts, etc.

Je dois limiter mes sorties et je ne peux plus assister à des séminaires, des conférences ou des repas, comme je le faisais auparavant.

Si je devais les écouter, je devrais rester dans mon lit ou mon canapé à ne rien faire ou en faisant le minimum.

Mais, c’est mal me connaitre.

Moi, j’ai décidé d’agir et non de subir car pour moi, il est plus important de profiter de tous les moments de bonheur que la vie m’offre.

Il est hors de question que je renonce et que je me laisse aller.

J’aime la vie, j’ai une famille, des amis, des connaissances et j’ai une communauté qui me soutient.

Si je partage avec vous tout cela, c’est pour vous dire que même si c’est difficile de se reconstruire.

Il est hors de question d’abandonner et de renoncer à ce que la vie a à m’offrir.

Aujourd’hui, je sais que je ne peux pas changer le passé, et que même si la situation d’aujourd’hui ne me satisfait pas, je dois faire avec et je dois trouver des solutions pour avancer.

Alors, comme je ne peux plus faire ce que je faisais auparavant, je m’adapte pour trouver des solutions.

J’utilise les outils du développement personnel que je connais.

Mon journal, mon affirmation, mon mur des victoires, mon tableau de vision, mon cercle de confiance et le plus important, je me concentre sur ce que je veux et non sur ce que je ne veux pas.

Je me nourris de tous les instants de bonheur qui traversent ma vie.

Un sourire, un mot gentil, une intention, un témoignage, une image, une vidéo, un audio, une lecture, une rencontre, etc.

Comme une infirmière avec qui j’ai eu le plaisir d’échanger lorsque j’étais hospitalisé et qui me demandais pourquoi j’avais toujours le sourire.

Je lui ai simplement dit, que « cela ne me servirait à rien d’être triste, cela ne changerait pas ma situation et je ne donnerais pas envie aux autres de m’aider. »

Et j’ai fait ce que j’ai toujours fait.

  • J’ai fait un point précis de la situation, avec les avantages et les inconvénients.
  • Je fais le point de mes forces, mes qualités et mes talents.
  • Et je sais que je dispose de peu de temps chaque jour pour mener à bien mes projets.

Alors, j’ai fait le ménage pour me concentrer sur ce qui est important.

Et comme d’habitude j’ai cherché tout ce que je pouvais trouver de positif pour pouvoir m’en servir.

J’ai mes rituels, méditation, activité physique, lecture, écriture.

Mes rituels.

Mes rituels qui me permettent de mettre en place de nouvelles habitudes et des nouvelles routines.

Affirmations, visualisations, méditations, audio, du temps pour moi, pour me retrouver, etc.

Mes rituels du matin, qui me permettent de passer une bonne journée.

Et mes rituels du soir qui me permette de faire le point, de faire preuve de gratitude te de bien passer une bonne nuit, même quand je ne dors pas.

Une activité physique.

Une activité physique, quand je peux pour me permettre de me bouger.

Je fais ce que je peux, mais je le fais. Comme je le dis 10 minutes d’activité physique, c’est mieux que rien du tout.

L’écriture.

L’écriture pour mes rêves, mes attentes, mes envies, mes actions, etc.

L’écriture me permet de mettre des mots sur des maux et des mots sur des intentions.

L’écriture pour continuer à partager avec vous cher lecteur qui m’encouragez par vos mots et témoignages.

Et l’écriture de ma formation qui me permet de partager ce que je fais pour reprendre ma vie en main.

Même si aujourd’hui je ne peux faire que 10 % de ce que je faisais auparavant, c’est toujours mieux que rien du tout.

La lecture.

La lecture, car la lecture est importante pour moi.

Toujours des lectures positives, jamais de lecture négative, car je veux me reconstruire et avancer.

Cela me permet de m’inspirer des autres, de leur parcours, de leurs conseils.

Et cela me donne une autre vision de ma vie, du monde qui m’entoure et de tout ce qui est positif dans ma vie.

Là encore, l’important pour moi est de continuer à lire, même si parfois ce n’est que 10 minutes. Car ces minutes sont très précieuses.

L’entourage.

C’est très important pour pouvoir partager, se libérer et avancer.

À mon avis, l’entourage est important, j’ai créé un cercle qui m’aide, m’encourage et me soutient.

Ma famille, mes amis et vous, cher ami lecteur.

J’ai un ami avec qui je discute très souvent, surtout lorsque le moral n’est pas au beau fixe.

C’est bon de pouvoir compter sur une personne avec qui vous pouvez mettre des mots sur des maux et qui vous écoute sans juger, qui vous encourage et qui vous aide à tenir bon.

Les Habitudes.

Je sais que pour changer ou se reconstruire, il est important d’apporter des changements dans sa façon de penser et d’agir.

Alors, je tiens compte des conseils et je mets en place de nouvelles habitudes, en relation avec mon état actuel.

Les actions.

Sans action, il n’y a pas de résultats, alors, j’agis, Car tout ce que j’explique plus haut n’est possible qui si j’agis.

Très important.

Tout cela n’est possible qui si l’on a la volonté d’avancer.

Si l’on veut vraiment s’en sortir et si l’on décide de prendre ou de reprendre sa vie en main.

Faire attention à ses pensées.

Je dois faire constamment attention à mes pensées. Car si je ne veux pas tomber ou retomber dans le pessimiste, il faut que je sois très attentif à mes pensées.

Il est facile de se laisser aller et de se laisser envahir pour tout ce qui va mal.

Et de nombreuses personnes sont là pour vous le rappeler.

Sans oublier l’environnement médiatique qui passe son temps à nous montrer des catastrophes et à nous dire que rien ne va bien, nulle part.

Je sais, que ce n’est pas facile, mais avec un peu d’exercice on peut y arriver.

Avant toute autre chose.

L’important est de comprendre qui si l’on a été capable d’avoir confiance en soi, de croire que l’on peut surmonter les épreuves, de se dépasser, etc.

On est encore capable de le faire.

Pour cela, il est important de faire le bilan de sa vie pour souligner tout cela.

On a le choix de le faire positivement ou négativement.

  • Négativement en soulignant tout ce qui ne va pas.
  • Positivement en soulignant tout ce qui va, ce que l’on a fait ou réussi.

En notant tous les moments de joie, de bonheur que nous avons traversé.

J’ai décidé d’agir et non de subir.

Moi, j’ai décidé de faire un bilan positif de ma vie, pour pouvoir m’appuyer sur celui-ci et pour pouvoir l’utiliser lorsque j’en ai besoin.

  • Dans les moments de doute,
  • Lorsque la peur s’installe.
  • Quand j’ai le cafard.
  • Quand les pensées négatives m’envahissent.
  • Etc.

Et pour aller plus loin, j’ai créé un mur des victoires.

Ce mur ou j’ai accroché des instantanés de ma vie qui me rappelle, qui je suis capable d’être, ce que je suis capable de réaliser et les moments de pur bonheur que j’ai vécu.

Il me suffit de regarder tout ce qui est accroché sur mon mur pour changer mon état d’esprit.

Sur ce même mur, j’ai ajouté mon tableau de vision, car j’ai des rêves et des projets que je veux réaliser.

Même si c’est difficile, peu importe, l’important est de regarder l’avenir tout en se réservant du passé positivement pour continuer d’avancer.

Et je sais que je dois me poser les bonnes questions.

Est-ce que je veux me reconstruire ou est-ce que je veux me laisser aller ?

Moi, je sais que je veux me reconstruire et continuer d’avancer pour pouvoir profiter de la vie.

Et c’est ce que je fais.

Chaque jour en :

  • Prenant soin de moi, de mon bien-être physique et mental.
  • Arrêtant de me pourrir la vie avec le pessimisme ambiant.
  • Choisissant qui j’écoute, je lis ou je regarde.
  • Décidant du chemin que je veux suivre.
  • Décidant de mes pensées, de mes actions.
  • Regardant vers l’avenir.

En partageant mon histoire et en partageant ce que je fais pour pouvoir garder le contrôle de ma vie.

Je sais, que le passé est le passé et que je ne peux pas le changer.

Je sais aussi et surtout, que je peux continuer d’avancer pour me reconstruire.

Et même si je dois revoir mes objectifs, mes rêves, mes buts ou mes projets, ce n’est pas grave.

Alors, chaque jour, j’agis en mettant en place des petites actions qui permettent de sortir du passé et de construire mon avenir.

Voilà ce que je voulais partager avec vous.

Il est bon souvent d’agir si l’on ne va pas subir sa vie.

Ce que je partage avec est ma manière de faire en relation avec ma situation.

Ce n’est qu’un résumé, car il y a bien d’autre choses à dire et à partager, pour comprendre :

  • Comment on arrive à prendre ou à reprendre le contrôle de sa vie.
  • Comment on arrive à traverser les épreuves.
  • Aussi comment on arrive à ce relever.
  • Ou encore comment on arrive à trouver des solutions.

Je sais qu’il faut bien plus, mais c’est en essayant et en agissant que l’on peut vraiment enclencher le processus du changement.

Que l’on peut transformer sa vie, se redonner de l’espoir et continuer d’avancer.

Mais ce que moi je sais, c’est si J’ai décidé d’agir et non de subir c’est parce que je trouve que c’est mieux ainsi.

Et que je sais aussi que passer mon temps à me plaindre de la situation, ne changera pas ma situation.

Chacun doit agir en fonction de sa situation.

J’espère simplement que cela pourra vous aider à y voir plus claire dans votre vie, à voir la lumière au bout du tunnel ou bien encore à entretenir la flamme qui brille en vous.

Une dernière chose importante : Moi, J’ai décidé d’agir et non de subir. Et vous qu’avez-vous décidé de faire ?

” Si nous désirons réaliser un changement dans notre vie, c’est aujourd’hui et non demain qu’il nous faut agir.
Ce qui revient à dire que c’est dans l’ici et maintenant que le changement est initié afin de se concrétiser demain ou après-demain. ” – Dr Daniel Dufour

Je vous souhaite une excellente journée.

comment allez de l'avant pour réussir

Comment Dépasser ses Limites pour Booster sa vie !

Rejoignez le " CLUB BOOSTER SA VIE " et recevez  des conseils, tactiques pour changer et transformer durablement votre vie  + le GUIDE GRATUIT "Allez de L'AVANT pour Réussir".

Entrez votre adresse email et cliquez sur le bouton

Nous traitons avec sérieux vos données personnelles. Pas de spam. Voir nos conditions et confidentialité ici